Migrants : l’invasion choisie par Carl LANG

La politique de colonisation de la France et de l’Europe occidentale engagée depuis les années 1970 avec la complicité active des dirigeants politiques et économiques européens s’accélère ces dernières semaines avec la ruée vers l’Europe de populations du proche et Moyen Orient.carl lang17

Il est utile de rappeler que le chaos en Syrie est largement le fruit des politiques occidentales de soutien aux milices armées qui ont engagé une guerre civile et religieuse contre le régime de Bachar el Hassad.
Il y a peu, le président de la République dite française souhaitait un engagement armé de la France et de l’OTAN contre les armées du gouvernement légal syrien, alors que l’unique obstacle sur le terrain à une victoire totale de l’Etat islamique en Syrie est justement l’armée de Bachar el Hassad. François Hollande n’est donc pas simplement un incapable reconnu en politique intérieure mais il est de surcroît un irresponsable potentiellement dangereux en politique étrangère.
Face au présent chaos créé par le flux ininterrompu de centaines de milliers de migrants sur les frontières grecques et européennes, la France, l’Allemagne et le président de la Commission européenne ont fait le choix public et proclamé d’une politique d’ouverture et d’accueil, une politique dite de quotas qui a été entendue en Syrie, en Irak et ailleurs comme un véritable appel à venir en Europe : vous serez chez nous chez vous et vous y trouverez logement, protection sociale, allocations et emploi. Cette politique a un nom : celle de l’invasion choisie. 
Cette capitulation politique s’accompagne du vacarme habituel des grosses caisses médiatiques de la désinformation : on explique ainsi aux téléspectateurs hébétés qu’il ne s’agirait que de 160 000 réfugiés à se répartir dans toute l’Europe et que 24 000  réfugiés pour la France, ce n’est pas grand-chose. Les faits sont pourtant impitoyables et démonstratifs : en une seule semaine 22500 clandestins sont arrivés sur la seule île grecque de Lesbos. L’appel public à l’accueil de certains Etats européens a d’ores et déjà enclenché un processus migratoire massif et supplémentaire de plusieurs centaines de milliers de personnes qui se précipitent vers les frontières européennes. Le nombre des populations candidates potentielles au déplacement est probablement aujourd’hui de 4 à 5 millions de personnes.
La seule arme de la désinformation habituelle et ordinaire n’étant pas suffisante cette fois-ci pour anesthésier et soumettre les peuples d’Europe, les régimes en place et tous les lobbies immigrationistes et anti nationaux sont passés à la phase supérieure de l’action psychologique, celle d’une véritable guerre psychologique contre les capacités mentales et politiques de défense et de survie des populations européennes. L’utilisation sordide de la photo du petit Aylan mort noyé du fait de l’irresponsabilité de ses parents a été une remarquable arme de guerre psychologique. L’objectif est simple : il consiste à culpabiliser ceux qui sont hostiles à l’ouverture des frontières, à diaboliser les éventuels porte-parole de la résistance et finalement à neutraliser les masses. La plus remarquable action psychologique a été menée par la chancelière allemande Merkel contre l’identité et la sécurité de son propre peuple. Elle se dit prête à accueillir 800 000 réfugiés, elle refuse de plafonner le nombre d’entrées en Europe et souhaite une répartition autoritaire des migrants dans tous les Etats de l’Union. Il va de soi que toute forme de réaction hostile à cette politique de la part du peuple allemand ne pourrait être qu’un comportement de type hitlérien et rappellerait les heures les plus sombres de l’histoire allemande et européenne. Cette honteuse opération psychologique de manipulation et de culpabilisation est bien rodée, parfaitement menée et semble pratiquement imparable…
Et pendant ce temps, il est clair que la photo du petit Aylan n’a ému ni les riches Etats du Golfe Persique ni l’Arabie Saoudite puisque le gouvernement saoudien a déclaré qu’il refusait d’accueillir des migrants sur son territoire, pourtant arabes et en grande partie musulmans sunnites, mais qu’il était prêt à financer la construction de 200 nouvelles mosquées en Allemagne (source : journal libanais Al Diyar).
Où est donc la solidarité arabe ? Où est donc la solidarité islamique ?
Si l’Arabie Saoudite arabe et sunnite qui croule sous les centaines de milliards de dollars de sa production pétrolière ne fait rien pour des populations voisines, arabes et musulmanes, pourquoi l’Europe gangrénée par le chômage de masse, la paupérisation galopante et la dette publique devrait-elle porter la charge du déplacement de ces populations non européennes ?
Le Parti de la France condamne la politique suicidaire et contraire à l’intérêt national d’ouverture de nos frontières et rappelle à cette occasion sa volonté politique d’organiser la décolonisation de la France et de l’Europe en restaurant les principes de patriotisme social et économique, de préférence nationale et européenne, de protection de l’identité française, de réforme du code de la nationalité, de refus de l’islamisation et d’expulsion des clandestins.
Il nous faut rendre la France aux Français et l’Europe aux européens. 
Aidez-nous. Rejoignez le Parti de la France !

Carl Lang
Président du Parti de la France

Tribune libre de Jacques Bompard

Tribune libre du député-maire d’Orange, dans Valeurs actuelles, à la suite du ralliement du fondateur de Gaylib, Sébastien Chenu, au Front national :

« Je maintiendrai : c’est la devise de ma belle et chère Cité d’Orange. Malgré les commentaires et les coups bas, dont certains malheureusement viennent encore d’anciens proches, je n’ai jamais cessé de croire que l’enracinement devait être mon maître mot. jacques bompard8

L’enracinement est une vertu politique et surtout une nécessité pour tout homme cherchant sincèrement à défendre le bien commun. J’en vois deux modalités : l’ancrage dans un territoire et l’ancrage dans une vision du monde. Quand ces ancrages font défaut le monde politique devient un tourbillon de réflexes partisans, de marivaudages idéologiques et d’étonnantes compromissions.

Quand j’ai appris hier que le Front National recrutait un ancien fondateur de GayLib, je n’ai pas pu manquer d’avoir un haut le cœur. Beaucoup le savent j’ai rompu avec ce parti il y a déjà de nombreuses années. Il n’en reste pas moins que nous y avons sacrifié beaucoup et que cette évolution sonne comme l’achèvement des pires maux que nous fumes nombreux à dénoncer. Passer du Bleu Blanc Rouge aux afficionados de Pink TV…

Il faut alerter les militants et notamment les jeunes qui se sont engagés après la Manif Pour Tous. Ne vous laissez pas acheter par des lendemains qui chantent, jamais, oui, jamais le simple calcul électoral ne suffira à servir vos convictions. Faites le choix du labeur et de la difficulté. Ceux qui croient à l’implantation éclair et aux succès d’appareil n’ont décidément rien compris à notre histoire politique. Il vous faudra labourer et suivre ce long chemin du militant qui avance pour son quartier, puis pour sa ville, dans son intercommunalité, et ensuite plus loin. A ne croire qu’aux grands soirs de 2017 vous vous vendriez à peu de prix.

Notre siècle a besoin d’enracinement, d’identité, de soumission aux lois naturelles. Pas d’embauches communautaires et de débauches alimentaires.

Sans cet ancrage local, la cohérence intellectuelle est certes louable mais manque finalement de pragmatisme. J’ai vu la belle résistance de Robert Ménard à Béziers pour maintenir sa crèche en mairie, j’ai vu aussi le renoncement du conseil général de Vendée. Moi-même j’ai tenu à faire savoir qu’il était inenvisageable que la mairie d’Orange perde sa crèche et j’ai placé une crèche sise dans un képi de Légion au cœur de mon bureau de l’assemblée Nationale. C’est là tout mon propos : en Provence, les santons se moquent des idéologues. Ils s’en moquent à ce point que je ne compte plus les messages de remerciement pour mes prises de position de défense des lois naturelles : aux questions au gouvernement contre l’euthanasie, à la tribune de l’assemblée nationale face à la banalisation de l’IVG, et maintenant en présentant une proposition de loi de défense des traditions françaises.

Nombreux sont ceux qui s’emportent devant toutes ces trahisons contre la tradition française et contre ce qui fait son assise la plus fondamentale. Mais sachons le bien sans enracinement local et de bon sens il n’y aura aucun lendemain qui chante si fantasmatique soit-il. C’est ensemble, au service des traditions locales, de la société organique et du bon sens que nous maintiendrons. L’union des droites et des talents par le bon sens, voilà la seule voie possible ! »

Intervention de Jacques Bompard en Commission des lois

En commission des lois, Jacques Bompard (Député de Vaucluse) a dénoncé l’immigration massive dont la France est victime depuis 40ans, entraînant un grand remplacement de population.
Il a notamment rappelé que cette immigration massive avait modifié substantiellement le mode de vie des quartiers dits populaires.
Il a également dénoncé le fait que dans le même temps où les aides pour les familles étaient amoindries, les crédits pour l’immigration,l’asile et l’intégration étaient augmentés.
Il a rappelé que les équivalents temps plein pour la mission immigration sont à plus de deux fois supérieurs à ceux de la justice.
Une politique injuste pour les citoyens français qui menace la paix sociale du pays.

Carl LANG s’exprime sur les frappes Françaises en Irak

Frappes francaises en Irak le cadeau politique fait aux milices armees de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant

La guerre de domination et de conquête menée par l’Internationale révolutionnaire islamique en terre d’Islam et dans le monde est une guerre totale : elle est bien entendu une lutte armée mais aussi une guerre religieuse, psychologique, politique et révolutionnaire.carl lang12

L’objectif politique final annoncé est l’établissement d’un ordre islamique planétaire basé sur la charia et la destruction de tous les « ennemis de l’Islam ».
Dans ce contexte idéologique, l’intervention armée de l’aviation française en Irak aura un impact militaire marginal mais un impact psychologique et politique maximal. Orchestrée et présentée comme une agression de « croisés » et de « mécréants » en terre d’Islam, elle renforce la mobilisation et la détermination des djihadistes qui exploitent chaque action armée des occidentaux comme une justification nouvelle et une légitimation du Djihad. François Hollande vient de réussir l’exploit de rendre un immense service politique aux islamistes fanatiques et dans le même temps de faire de chaque Français une cible potentielle.
Le rôle prioritaire et essentiel du chef de l’Etat et de son gouvernement est pourtant de défendre les intérêts de la France et d’assurer la sécurité intérieure et extérieure des Français. La question que devrait se poser le président de la République est de savoir si sa décision d’intervention armée renforce ou menace la sécurité de nos compatriotes. La réponse est tragiquement évidente. Que messieurs Hollande et Valls rétablissent d’abord l’ordre dans les milliers de zones de non droit de nos villes qui servent au recrutement djihadiste avant de nous entraîner avec des moyens militaires insuffisants dans la  fosse à serpents du Proche et du Moyen Orient.
Maintenant que la machine infernale est lancée et que l’engrenage de la guerre sans fin a été enclenché, la France doit prendre un certain nombre de dispositions d’urgence.- La première mesure doit être diplomatique à l’égard de la Syrie : après avoir soutenu de manière totalement irresponsable tous les islamistes et djihadistes qui combattent l’armée syrienne, il est urgent aujourd’hui de soutenir et d’armer les troupes du président Bachar el-Hassad, seules capables d’empêcher une victoire totale des milices islamistes en Syrie, victoire qui conduirait à la purification ethnique et au massacre des chrétiens et de la communauté alaouite.

- La deuxième mesure doit porter sur les moyens accordés à nos services de renseignement et à nos forces armées. Puisque le président socialiste a choisi d’impliquer militairement la France dans la guerre civile et religieuse irakienne, entrainant ainsi une menace dorénavant permanente pour tous les Français vivant en France ou à l’étranger, le Parti de la France demande que les moyens affectés à nos services de renseignement et à nos forces spéciales soient multipliés par dix, que le milliard de dollars promis par Hollande la semaine dernière à un « Fonds vert » censé lutter contre le réchauffement climatique soit affecté intégralement à nos forces armées et que le budget de la défense soit fortement en augmentation avant la fin du quinquennat. On ne peut pas tout à la fois multiplier les théâtres d’opérations extérieures et laisser l’armée française dans un état matériel et financier déplorable. La qualité remarquable des personnels des armées de terre, de l’air et de la marine ne peut seule pallier aux nombreuses insuffisances budgétaires.

- La troisième mesure doit porter sur le renforcement du contrôle des entrées sur le territoire national. Notre sécurité intérieure étant aujourd’hui directement menacée, la France doit sortir immédiatement de l’Espace Schengen afin de disposer des moyens maximum de contrôle et de surveillance du mouvement des réseaux djihadistes.

- La quatrième mesure doit impliquer l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance des pays arabo-musulmans à l’exception éventuelle d’un soutien humanitaire accordé aux chrétiens d’Orient persécutés. Il est temps d’en finir avec le processus d’immigration-colonisation et d’islamisation de la France.

- La cinquième mesure d’urgence, compte tenu des centaines de djihadistes binationaux qui partent faire la guerre en Irak et en Syrie est de rétablir la maîtrise absolue de l’accès à la nationalité française en mettant définitivement un terme à la politique d’attribution automatique de la nationalité basée sur la loi du sol. Il est inacceptable et dangereux que la nationalité française s’obtienne comme dans un guichet automatique. Etre Français s’hérite ou se mérite. En complément, la déchéance de la nationalité et l’interdiction de territoire national doivent s’appliquer immédiatement à tous les djihadistes binationaux.

L’internationale islamiste est une hydre dont les têtes coupées ne cessent de se reformer et de s’adapter. La riposte doit être à la mesure de la menace, idéologique, psychologique et politique.

Le peuple français ne mérite pas de subir les conséquences des politiques menées en son nom par un gouvernement d’incapables et d’irresponsables.
Le Parti de la France appelle au sursaut national et à l’émergence d’une véritable droite nationale et européenne attachée à la défense de notre identité, de notre sécurité et de nos libertés et porteuse de nos valeurs de civilisation européennes et chrétiennes.

Carl Lang
Président du Parti de la France

Adieu Front national ! (par PdF Camargue)

Ce serait mentir de dire que le Front National n’a aucun succès. Les dernières élections ont démontré que la dédiabolisation du FN a porté ses fruits. Dans les années 90, Bruno Mégret avait voulu entamer ce processus, mais en vain. Il s’en est suivi une douloureuse scission, avec des procès et quelques phrases assassines. logo fn barré

Marine le Pen l’a bien déclaré des derniers mois : « Le Front National est un parti comme les autres ! ». C’est le moins qu’on puisse dire…. on y emploie désormais les mêmes méthodes qu’ailleurs.

En 2010, le contexte népotique du Front National, PME familiale par excellence, a vu Marine le Pen prendre le pouvoir de la boutique. Tout cela ne s’est pas fait sans douleurs pour les militants de la première heure. Du jour au lendemain, le concubin de la patronne du Carré de Nanterre, a débuté une purge digne de l’époque stalinienne. Durant des années, ces militants sincères ont été corvéables à merci et les responsables du Front s’en sont bien servis. Exit les vrais patriotes ! On a mis aux rennes de jeunes éphèbes pour qui les valeurs de la famille, de la France et du patriotisme sont toutes relatives.

Et les moyens les plus vils ont été employés pour évincer les gens en place : mensonges,fausses accusations, manœuvres sournoises, intimidations, limogeages expéditifs sans raisons valables… Nous sommes plus au temps de « tête haute et mains propres », si fièrement prônés par le vieux patriarche. Pauvre Jean-Marie Le Pen, lâché par sa fille ingrate, maintenant qu’elle a les clés de la boutique. C’était prévisible. il eut fallu être bien naïf pour ne pas croire que cela allait arriver un jour.

Mais, les nouveaux élus du Front National démissionnent pour certains, comprenant un peu tard qu’on les a dupés. D’autres, opportunistes pitoyables, bien inféodés à la cheftaine, restent, comme un chien accroché à son os, trop contents de toucher une indemnité d’élu. Les valeurs, autrefois tant mises en exergue, ne sont que timidement abordées. Le FN-RBM n’a rien à offrir aux français. Son seul but est de faire fructifier son entreprise familiale.

Mais, la montée du FN-RBM fait des heureux au Parti Socialiste. Il a adopté la bonne vieille méthode de François Mitterand, trente ans plus tard, qui avait permis au FN d’avoir quelques sièges pour faire barrage à la droite.

Pendant ce temps les Français souffrent, sont oubliés, plongent dans une crise où la misère touche de plus en plus de classes de la société.

Aujourd’hui, LE PARTI DE LA FRANCE se bat pour vous !

REJOIGNEZ-NOUS !!

Le Pen : quand le père s’oppose (avec raison) à sa fille…

Jean-Marie Le Pen trouverait « débile, scandaleux et indécent » de changer le nom du Front National alors qu’il semblait jusqu’ici cautionner celle qu’il a préféré à Bruno Gollnisch lors de l’élection du nouveau président du parti.

Alors que sa fille Marine et deux Vice-présidents (Alliot et Philippot) assurent que le JMLPchangement de nom du parti n’est « pas un tabou« , que certains responsables régionaux (comme Mme Montel à Besançon) entendent préférer l’appellation « plus light » du Rassemblement Bleu Marine lors des municipales de mars prochain, le chef historique monte au créneau.

Jean-Marie Le Pen s’est en effet élevé vendredi contre toute volonté de changer le nom du FN, affirmant que « c’est complètement débile, c’est scandaleux, c’est indécent. Le changement de nom du FN est impensable« , dans son journal de bord hebdomadaire vidéo diffusé sur Internet.

Il ajoute avec raison que « ce nom a été honoré, il a créé une condition d’existence d’un parti politique français depuis 40 ans, et il a été soutenu par des milliers, des centaines de milliers de sacrifices de militants et adhérents du FN«  dont de nombreux ont depuis étaient exclus comme des malpropres par sa progéniture, son nouveau « bras-droit » ou son cercle de proches « conseillers »…

Pour lui, les militants (de longue date sans doute)  »ne toléreraient pas que je ne sais qui ou je ne sais quoi veuillent changer dans je ne sais d’ailleurs quelle intention plus ou moins honnête le nom d’un mouvement qui est très honorable, le Front national« …

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui sont désormais persuadés qu’au jour de la disparition du « menhir », Marine Le Pen – après avoir contribué à un changement radical sur le plan idéologique - en profitera pour enterrer à jamais le parti politique qui fut jadis dirigé par son propre père.

.

La décadence c’est… pour bientôt !

Le 16 mai dernier, sur demande du « ministre » de l’Éducation Nationale, Vincent Peillon, le premier syndicat « enseignant » de France, la FSU, a proposé de modifier les programmes de l’Éducation Nationale pour les classes de CP et CE1 par l’entrée du livre « Papa porte une robe ».

Du « mariage » gay à l’indifférenciation, en passant par la théorie du genre, cette blague papa-porte-une-robe(qui n’en est pas une) constitue un nouvel affront socialiste au bon sens et à l’humanité.

Dans le système scolaire le plus cher du monde et l’un des plus inefficaces, où le taux d’enfants ne sachant pas lire et écrire en entrant en sixième est ridiculement élevé, il était surement nécessaire, si ce n’est urgentissime, d’apprendre à nos enfants à aimer les travelos !

Les enseignants devront donc – si la proposition est acceptée – s’appuyer sur l’histoire de cet homme qui décide de mettre des robes afin d’inculquer à nos enfants qu’il faut « déconstruire les stéréotypes ».

A 6 ans, avant même qu’on leur ait appris à construire quelque chose, les enseignants apprendront donc à nos enfants à « déconstruire ». Tout un programme nihiliste pour faire de nos chères têtes blondes de véritables machines à consommer perdus qu’ils seront dans un monde où il leur sera interdit de construire toute forme de schéma, toute hiérarchisation des valeurs, sous peine d’être considérés comme des « ringards ».

Que notre leur « belle » éducation nationale dont l’actualité n’est pas très florissante, apprenne plutôt à nos enfants à lire et à écrire. Leurs parents s’occuperont de leur expliquer ce qu’est un travesti et de leur dire s’il s’agit d’un modèle déviant à éviter ou bien qu’il s’agit de formidables exemples à suivre et que rien n’est plus souhaitable que de se faire enfiler dans les toilettes d’un bar de nuit de Pigalle avec sa robe et ses portes jarretelles…

Et dire qu’on nous jurait que la loi orwellienne de Madame Taubira condamnant l’homophobie de dame nature n’aurait aucune conséquence sur notre société…

 

UMP/PS : l’art de tromper les gens et de les plumer au nom du “bien collectif”

Les prélèvements obligatoires représentaient 35% du Pib en France avant 1981, et aujourd’hui 45%, soit une hausse colossale de près de 30%. Ces mêmes prélèvements représentent à peine 36% du Pib aujourd’hui dans la moyenne des pays de l’OCDE et seulement 34% en Allemagne.

C’est mathématique, à la lecture du programme des deux principaux candidats de la Commission européenne, que seront Nicolas Sarkozy et François Hollande, qui se refusent à renverser les règles du Système mais bien à poursuivre sur la voie de la mondialisation imposée par les banques, on est certain qu’ils vont faire définitivement voler en éclats les acquis des trente glorieuses. Certains syndicalistes l’ont bien compris. C’est ainsi que les principaux responsables de syndicats français bien connus, ne cherchent pas à renouveler leur mandat. A l’image de l’ancien patron de BNP Paribas, impliqué dans cette loi scélérate Pompidou Giscard, de 1973, ils préfèrent quitter la scène. Oui, on peut bien dire que les rats quittent le navire.

La fiscalité sera de plus en plus confiscatoire, quel que soit le futur élu, parce que ces prétendus représentants du peuple, qui se sont acoquinés pour faire passer le Traité de Lisbonne sans interroger l’opinion « démocratique » (on n’a pas entendu les ténors du Parti socialiste, le parti politique des très riches, exiger le retour sur ce point si fondamental dans la crise actuelle), n’ont plus de moyens de levier puisque la France a été vendue à l’encan, à ces puissances financières qui pilotent la gestion du chaos financiers à partir de la City et de Wall Street. Ce n’est pas pour autant que l’on doit manquer d’espérance. (NDCD : ou de se réfugier derrière le vote « simpliste » mais trompeur)

Source : liesidotorg.wordpress.com

Rivarol n° 3031 du 27 janvier 2012 : entretien de Robert Spieler avec Anne Kling

RIVAROL: Vous êtes l’auteur de plusieurs livres de référence, dont La France LICRAtisée, Révolutionnaires juifs et Le CRIF, un lobby au cœur de la République. Votre nouveau livre a pour titre: FN… Tout ça pour ça !, sous-titré « La très étonnante évolution du FN ». Dites-nous quels sont vos objectifs en écrivant un livre tout de même critique envers le FN. Et très réservé à l’égard de Marine Le Pen.

Anne Kling: En retraçant l’historique d’un mouvement qui a toujours été considéré par le clan Le Pen comme une propriété personnelle et en établissant un état des lieux actuel, j’ai démontré une véritable appropriation du mouvement qui a été à l’origine de tous les échecs. Jamais son inamovible président n’a cherché à faire du FN un parti d’alternance crédible et ce, malgré des circonstances historiquement favorables. Il l’a géré comme un espace lui permettant, à lui personnellement, d’exister sur la scène politique française. Et même au premier rang, du fait d’une diabolisation qui en réalité a été bénéfique aux deux partenaires: au système et à Jean-Marie Le Pen.
A l’heure où la fille du chef a pris le relais, dans un matraquage médiatique dont le système a le secret, nous devons nous demander ce que cache la stupéfiante promotion dont elle est l’objet, car ce virage à 180° est éminemment suspect. Après avoir diabolisé, ou fait mine de le faire, le père durant trente ans, voilà que tout à coup le système dédiabolise la fille à tour de bras et lui ouvre toutes grandes les portes de ses media. Dans quel but ?
Lire la suite

Elisabeth Barget séduite par « le discours de gauche » de Marine…

On se souvient des candidats surprenants que le FN avait présentés aux élections cantonales de mars 2011 comme Vénussia Myrtil (ici et ici) Marcel Collot (ici) ou encore Paul Lamoitier (ici). Pour les législatives de 2012, Minute du 25 janvier nous apprend que  Elisabeth Barget sera candidate FN aux prochaines élections législatives dans la 9ème circonscription de la Moselle. Extrait de son portrait :

« (…) Agée de 62 ans, Elisabeth Barget a été, jusqu’à une très fraîche date, un pur produit de cette génération qui eut dix-huit ans en mai 1968, participant à tous les combats féministes et gauchistes de ces dernières décennies, du « droit à disposer de son corps » à la lutte contre le « péril fasciste » représenté par le Front national. Elle est même allée, dans sa course de plus en plus folle contre l’« obscurantisme », jusqu’à lancer, en 1996, le douteux mouvement de « débaptisation » à l’occasion de la venue en France de Jean Paul II (voir ici, NDPC) pour célébrer le 1500è anniversaire du baptême de Clovis! (…)
Lire la suite

Carl LANG, le seul candidat à l’élection présidentielle à vouloir abroger la loi Veil

Considèrant comme des valeurs non négociables le respect des droits de la personne humaine et la protection de la Vie de la conception à la mort naturelle, Carl Lang et plusieurs dirigeants et membres du Parti de la France étaient présents, comme chaque année, ce dimanche 22 janvier au défilé de la Marche pour la Vie (8ème édition) en rappellant ainsi l’attachement à la défense de nos valeurs de civilisation.

Voici l’extrait d’un entretien accordé à Jeanne Smits pour le quotidien Présent lors de la Marche pour la Vie de dimanche dernier : « Nous proposons l’abrogation de la loi Veil et son remplacement par une loi d’accueil de la vie [...] je crois qu’il faut remplacer la législation sur l’avortement par une législation de protection de la mère de famille et de protection de l’enfant ; la mise en place d’une législation d’accueil de la vie pourrait permettre de tourner définitivement le dos à une législation de la mort et de la culture de mort. »
Lire la suite

Carl LANG répond aux questions d’Onirik sur le thème de la culture et du partage culturel.

« Les questions envoyées aux candidats sont strictement identiques, permettant une impartialité de notre part et une meilleure lecture des propositions par nos visiteurs. Nous publierons toutes les réponses qui nous seront faites. Si un
candidat n’est pas présent, c’est qu’il a choisi d’ignorer nos sollicitations ou n’a tout simplement pas eu le temps de le faire. »

Onirik : La SACEM est régulièrement pointée du doigt par la commission permanente de contrôle des sociétés de perception et de répartition des droits (source).
Pensez-vous que ces dérives soient symptomatiques d’une dérive générale des systèmes de financement de la création ? Sont-ils adaptés à un monde où l’émergence des outils et réseaux numériques permettent aux artistes de s’autoproduire et de diffuser leur travail ? Comment assurer avec les nouveaux moyens de communication et de diffusion l’équité en termes de financement et de répartition ?
Lire la suite

Front familial et Franc-Maçonnerie : avec la venue de Marine Le Pen à Bordeaux, l’avocat libournais sort du bois

Avant le meeting de ce dimanche au parc des expositions à Bordeaux, Marine Le Pen se rendra à Saint-Aubin-de-Branne à l’invitation de l’avocat libournais (et Franc-Maçon) Valéry Le Douguet, [qui avait déjà participé aux dernières "journées d'été de Marine" en septembre 2011 à Nice (NDCD)].

On sait peu de choses finalement sur Valéry Le Douguet. Sauf que l’avocat pénaliste parisien inscrit au barreau de Libourne depuis une dizaine d’années, favorable à la peine de mort (il réclame un référendum sur la question) et hostile au mariage homosexuel, est membre du conseil des adjoints à Saint-Émilion, délégué aux institutions et affaires juridiques depuis les dernières élections municipales.
Qu’il est membre de l’UMP – c’est à ce titre qu’il avait intégré la direction
générale du cabinet du maire de Paris Jacques Chirac et était devenu l’attaché
parlementaire d’Yvon Briant, député de l’Essonne, alors président du CNIP
(Centre national des indépendants et paysans). Qu’il n’est donc pas membre du
parti de Marine Le Pen, mais proche de la droite populaire « dont les frontières avec le FN » estime-t-il « sont friables ».  Lire la suite